Les femmes dans l’islam et leur statut dans la société islamique

Au cours des 8 semaines passées dans le programme Soliya *, j’ai rencontré de nouvelles personnes de différentes régions du monde. Nous avons discuté de plusieurs sujets (religion, discrimination, questions économiques), et celui qui nous intéressait le plus était les droits des femmes et en particulier de ceux qui vivent dans les pays islamiques.

La plupart de mes amis ne connaissaient pas le statut réel des femmes dans ces pays et étaient satisfaits de ce que les médias montrent: “La société musulmane est discriminatoire à l’égard des femmes et des filles”. Ce sujet m’a vraiment perturbé et j’ai décidé de concentrer mon dernier projet sur ce sujet. assujettir. Je suis Ouiam, je suis marocaine, arabe et musulmane et j’ai décidé de parler de “femmes dans l’islam et de leur véritable statut dans la société islamique”.

Au moment de “Al Jahiliya” (avant l’arrivée de l’Islam), les Arabes avaient honte lorsque leur nouveau-né était une fille et avait l’habitude d’enterrer leurs filles en vie. L’islam est venu corriger le comportement odieux des civilisations et religions anciennes à l’égard des femmes, en proclamant que la femme était un être humain à part entière. En islam, les femmes ont le droit de mener une vie digne en enseignant (le Prophète (PBUH) a déclaré que la recherche du savoir était un devoir impératif pour tous les musulmans). Elle a droit à la propriété, à la gestion de sa propriété, au mariage, au bien-être de l’enfant, à l’héritage, au travail et à la reconnaissance sociale. En ce qui concerne les droits légaux, civils et politiques des femmes, l’islam leur a donné le droit absolu de gérer leur fortune, de gérer les affaires de leur justice, de poursuivre en justice toute personne, y compris leur mari, devant les tribunaux, de témoigner et de: consultez-le. La femme musulmane participe à toutes les activités sociales. Elle a le droit d’exercer toutes les fonctions pour lesquelles elle est capable de gagner le pouvoir de la même manière que l’homme.

Cependant, toutes ces belles vérités sont négligées dans les médias. Les médias montrent au monde que la religion islamique est une religion qui écrase les droits des femmes qui les traitent en tant qu’objets sexuels et en tant qu’épouses de terroristes. Les médias montrent le mauvais côté des nouvelles et le plus grand malheur est que les gens croient en cette information. Selon un article sur le site “The Guardian”, sur les 2 420 personnes interrogées aux Etats-Unis et en Europe occidentale, près de la moitié ont déclaré que les documentaires télévisés avaient une influence très forte ou très forte sur leur vision des musulmans arabes. Pour les informations télévisées, ce chiffre était de 41%, tandis que 36% des répondants ont dit la même chose à propos de la couverture des journaux. Environ 37% des personnes interrogées ont déclaré avoir une connaissance très limitée de l’actualité et de l’information sur l’islam, tandis que près des trois quarts ont déclaré que les médias décrivent les musulmans arabes et l’islam avec précision que la moitié du temps. L’étude a été dévoilée à la conférence NewsXchange à Amsterdam la semaine dernière. “L’image de l’islam a été détournée par des extrémistes et il est temps de la récupérer”, a déclaré Chris Yalounis, l’un des auteurs du rapport, **.

J’ai interviewé des amis étrangers sur leurs points de vue sur l’islam et ses relations avec les droits des femmes. Deux d’entre elles ont déclaré que, selon leurs recherches sur Internet et les émissions de télévision, elles pensaient que cette religion ne respectait pas les femmes, qu’elle leur était injuste. Deux pensent au contraire que l’islam est une bonne religion et respecte la valeur des femmes et que la dernière personne n’en a aucune idée. Après avoir interrogé certains de mes amis de Soliya sur le point de vue de leur société sur l’islam et les droits des femmes, j’ai constaté que leur opinion était sévère vis-à-vis de ces stéréotypes. C’est dévastateur de voir les médias, qui sont supposés dire la vérité, qui mentent au monde.

Dans certains pays islamiques (où le pourcentage de musulmans est le plus élevé), les droits des femmes commencent à voir le jour. En effet, au Maroc, après son indépendance de la France en 1956, les femmes marocaines étaient à l’avant-garde de la production de connaissances et de l’expression artistique – toutes ces caractéristiques nuançant la conception et la perception d’une identité marocaine postcoloniale. Fatima Mernissi, par exemple, est devenue une figure essentielle de la production de connaissances sur les études de genre au Maroc. Laila Lalami est également devenue une figure populaire de la littérature marocaine, étant le premier auteur marocain à avoir publié un livre de fiction en anglais ***. En Indonésie, la Constitution ne prévoit aucune restriction quant aux droits des femmes à l’éducation, à leurs moyens d’existence, à une liberté qui est garantie de la même manière que l’homme. Il existe également une loi dans la constitution qui garantit les femmes au parlement même si elle est encore peu nombreuse par rapport aux hommes. Le droit des femmes à l’éducation étant égal à celui des hommes, il existe même des départements dans les universités qui accordent la priorité aux femmes ou ont un pourcentage plus élevé d’étudiantes comme les facultés de sciences infirmières, la comptabilité, les statistiques, etc. Il existe aussi parfois une faculté qui donne la priorité aux femmes très fort pourcentage d’étudiants masculins. ****

Enfin, j’invite les gens à ne pas croire ce que les médias disent et à apprendre à entrer en contact avec différentes personnes pour en savoir plus sur les autres cultures, apprendre à poser des questions aux gens au lieu de les juger à l’avance. Acheter des livres pour apprendre autres choses et être tolérant. Combattons tous ensemble les monstres qui rompent les liens entre les cultures, ce qui crée la haine entre les humains. L’islam est une religion de paix et de tolérance, alors soyons tolérants !!

Références :

* Soliya est une organisation internationale à but non lucratif préparant la prochaine génération avec les compétences, les attitudes et l’engagement pour engager la différence de manière constructive. Il opère à l’intersection de la technologie, de la consolidation de la paix et de l’éducation à la citoyenneté mondiale afin de favoriser la prise de conscience locale et les perspectives mondiales.

** Les médias ont un préjugé anti-musulman, The Guardian

https://www.theguardian.com/media/2005/nov/14/pressandpublishing.raceintheuk

*** Quel est l’état des droits des femmes en Indonésie?, Quora

https://www.quora.com/What-is-the-state-of-womens-rights-in-Indonesia

**** Femmes au Maroc, Wikipedia

https://en.wikipedia.org/wiki/Women_in_Morocco


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.